transformation eti culture d'entreprise

ETI  familiales : comment se transformer sans perdre sa culture d’entreprise ?

Pour nombre d’employés d’ETI familiales, la culture d’entreprise représente l’un des principaux éléments de fierté et d’appartenance à travailler pour une telle structure. De même pour la clientèle, qui apprécie de pouvoir se reconnaître, voire soutenir les valeurs de l’entreprise. 

Le Covid-19 ayant rendu les transformations inéluctables, comment les ETI peuvent-elles effectuer leurs mues sans perdre leurs principaux éléments de différenciation ? Grâce au feedback digital, un outil pour faire évoluer leur culture et assurer leur résilience. 

ETI familiale culture d'entreprise

 Si le Covid amène l’ETI familiale à se digitaliser, comment ne pas diluer son identité ? 

Dans le contexte actuel, comment ne pas perdre son attractivité alors que la marque employeur incarne l’un des meilleurs atouts des ETI ? 

Forcées d’inclure la conduite du changement dans leurs nouveaux objectifs à très court terme, les entreprises de taille intermédiaire s’inquiètent de voir cette transformation modifier profondément leurs valeurs fondamentales.  

Comment réussir une transformation rendue inéluctable par le Covid-19 ?

L’adoption brusquée de nouveaux business models et modes de travail, notamment concernant la digitalisation en général, et le télétravail en particulier, a mis à mal la résilience des ETI. 

Devant faire preuve d’une agilité sans précédent en raison de la crise économique et sanitaire, ces dernières risquent de perdre l’adhésion de collaborateurs dont la productivité dépend d’habitudes profondément ancrées. 

Éprouvés par une année difficile au cours de laquelle ils ont justement fait les frais d’une transition digitale précipitée et non aboutie, ils auront besoin de leviers de mobilisation forts. 

Le défi de management prioritaire : trouver de nouveaux leviers de mobilisation forts 

Pour une transformation réussie, il importe en premier lieu d’inclure les collaborateurs dans le processus de mutation. Pour ce faire, un diagnostic interne peut s’avérer essentiel. Il permettra de « prendre la température » et de détecter les freins au changement, mais aussi ses moteurs, qu’il serait dommage de ne pas employer. 

La solution proposée par Supermood fournit notamment un baromètre en temps réel grâce auquel les besoins opérationnels prioritaires peuvent être identifiés à travers le feedback des collaborateurs. 

Après avoir procédé aux remontées nécessaires pour s’assurer de la cohérence des actions à tous les niveaux opérationnels, on peut mettre en place le changement avec sérénité. 

transformation groupe barrière
Cliquez sur l’image pour télécharger l’étude de cas

Directement impliqués dans le processus de décision, les salariés auront validé ces différents aspects et seront donc totalement disposés à jouer leur rôle pour garantir le succès de la transition. 

Cet engagement pourra être maintenu au moyen d’un accompagnement à long-terme. Là encore, les outils digitaux permettent de sonder la manière dont les préoccupations des collaborateurs évoluent pour mieux y répondre. 

Le feedback digital pour faire mieux évoluer sa culture d’entreprise

Les atouts de la transformation digitale ne se résument pas à l’implémentation de pratiques de travail différentes.

À l’ère de la distanciation sociale, les nouvelles technologies peuvent être mises à profit pour réinventer le concept de proximité et la définition de l’appartenance à une culture d’entreprise

En diversifiant les canaux de communication et en proposant des méthodes d’interaction innovantes, on peut offrir aux collaborateurs une « proximité du feedback ».  

Sonder ses salariés plus rapidement, grâce au feedback digital 

Dans un contexte de modernisation très dynamique, l’enquête annuelle traditionnelle ne suffit plus pour s’assurer de l’adhésion constante de chacun. Elle peut être avantageusement remplacée par une boucle de feedback digitale à même de tranquilliser les collaborateurs dans ce contexte de transition

Cette feedback loop consiste à interroger les employés sur leur satisfaction au travail, à intégrer leur opinion au processus de prise de décision, puis à s’enquérir à nouveau sur leur ressenti face aux réformes adoptées de manière permanente. Ils se sentent ainsi écoutés et soutenus. On observe grâce à cette approche une réduction significative des RPS, souvent liés à un sentiment d’isolement ou d’aliénation.  

Bien maîtrisée, une boucle de feedback permet aussi : 

  • De gagner en productivité et d’optimiser les opérations en continuant d’inclure les collaborateurs. Directement impliqués dans les transformations qui les touchent de près, ils ne sentent pas « surpris » lorsque les changements sont implémentés, puisqu’ils ont participé à leur mise en place. 
  • De rendre aux équipes la cohésion qui définit traditionnellement le mode de fonctionnement des petites structures en alignant les collaborateurs à la stratégie de l’entreprise.  
  • De solidifier l’engagement. Sentant leur voix prise en compte dans les décisions de l’entreprise, les collaborateurs sont remotivés et leur engagement augmente, induisant une envie d’entretenir ce cercle vertueux. Pour les PME et ETI, le niveau d’implication des collaborateurs dans la société est un indicateur direct de leur résilience
Cliquez sur l’image pour télécharger le rapport

En construisant l’avenir de votre organisation de concert avec vos salariés, vous cultivez un climat de confiance propice à une évolution harmonieuse où chacun continue à se retrouver dans des valeurs partagées. 

Si vous souhaitez discuter de vos enjeux de management, de transformations ou d’engagement de vos équipes, n’hésitez pas à m’écrire, je serai ravie d’échanger avec vous sur LinkedIn ou par email : laura@supermood.fr