fidéliser collaborateur distance

Expérience collaborateur : comment fidéliser ses collaborateurs à distance ?

En accélérant les bouleversements des modes de travail, la crise force les entreprises à repenser leurs stratégies RH de fidélisation des talents. 

Entre, les risques psycho-sociaux, l’incertitude en l’avenir et la perte de sens au travail ; les directions RH doivent faire preuve d’agilité et de précision dans leurs réponses à apporter aux besoins des salariés. 

Sur le terrain, l’instauration d’une culture du feedback et un dialogue manager-salarié fluide sont des facteurs clés pour adapter en temps réel l’expérience collaborateur aux enjeux actuels.

La fidélisation des collaborateurs, nouvelle priorité des RH

S’il y a un an les managers et RH étaient focalisés sur la gestion de crise et le déploiement massif du télétravail, aujourd’hui les priorités ne sont plus les mêmes. D’après l’enquête Top Employers 2021, publiée en janvier par Le Parisien, l’engagement des collaborateurs fait désormais partie du top 3 des priorités RH pour cette année. Et ce n’est pas un hasard.

Selon notre rapport sur l’engagement en 2020 en Europe, l’engagement des salariés français s’est dégradé ; passant de 56% en 2019 à 51% en 2020. L’incertitude en l’avenir, la peur des contaminations, le basculement brutal en télétravail, la distanciation sociale, le mauvais management… sont autant de facteurs qui ont érodé la motivation des salariés. 

Or cela n’est pas sans conséquence pour l’entreprise. D’après l’Indice de Bien-Être au Travail 2019, le coût moyen du désengagement représente plus de 14 500 € par salarié et par an. Des pertes financières d’autant plus élevées, que la détresse psychologique des salariés n’a cessé d’augmenter du fait de l’épidémie et du télétravail prolongé. 

Selon une étude de Malakoff Humanis réalisée en juin 2020, les risques psychosociaux représentent aujourd’hui le deuxième motif d’arrêt de travail en France. Et ce type d’absence liée au mal-être au travail, lui aussi, coûte cher : environ 4.059 euros par salarié.

Cliquez sur l’image pour télécharger le rapport

Pour éviter les impacts négatifs du désengagement, surtout en cette période de marasme économique, il est essentiel de repenser complètement l’expérience collaborateur.

La communication, facteur clé d’engagement en période de crise

Dans le climat de crise actuel, où les annonces gouvernementales et les stratégies des entreprises changent d’une semaine sur l’autre, les directions RH doivent faire preuve d’agilité pour répondre au mieux aux besoins des salariés

Cela implique, par exemple, d’offrir une plus grande flexibilité en télétravail, afin d’améliorer l’équilibre vie privé/vie pro, ou encore de faciliter les modes de formation à distance. La communication est aussi un enjeu d’engagement particulièrement important en période de crise.

Lors du déconfinement, on a constaté que le manque de fluidité et de transparence dans la communication RH avait causé de la frustration chez les salariés. Dans le secteur des services financiers, par exemple, la part d’employés satisfaits du niveau d’information au sein de son entreprise a chuté de 84% à 64%* lors de l’annonce du déconfinement.

Ce qui démontre que les entreprises du secteur financier n’ont pas su informer correctement et suffisamment les salariés lors d’un moment charnière où ils en avaient cruellement besoin. 

Or, selon notre rapport sur l’engagement des collaborateurs face à la crise, réalisée en octobre 2020 : une communication claire et rassurante est précisément l’un des principaux facteurs pour maintenir un haut niveau d’engagement dans un contexte d’incertitude.

Aussi, dans cette étude, les salariés disent attendre des RH et de leurs managers des réponses plus personnalisées à leurs problématiques spécifiques (ex: garde d’enfants, etc.). 

« Dans le contexte actuel compliqué, un peu plus d’écoute des besoins et contraintes personnelles serait bienvenue. »

Avis collaborateur anonymisé exprimé sur la plateforme Supermood (octobre 2020)

« Je trouve que l’entreprise a fait preuve de beaucoup de compréhension, d’empathie et de souplesse pour les collaborateurs ayant des contraintes de garde d’enfants. »

Avis collaborateur anonymisé exprimé sur la plateforme Supermood (octobre 2020)

Dans le contexte de pandémie actuelle, une communication bienveillante, transparente et bilatérale demeure un facteur d’engagement essentiel.

Aussi, en mettant en place une culture du feedback et un dialogue agile entre le top management et les collaborateurs ; les entreprises peuvent mesurer le taux d’engagement à un moment T et ajuster en fonction leurs stratégies RH pour optimiser toujours plus l’expérience collaborateur.

Rapport 48 bonnes pratiques management
Cliquez sur l’image pour télécharger le rapport

Les feedbacks collaborateur comme moyen d’optimiser sa stratégie RH

L’époque où les entreprises réalisaient, une fois par an, une seule grande enquête de satisfaction auprès de leurs collaborateurs est désormais révolue.

Face au rythme de changements actuels dans la société et dans le monde du travail, les entreprises se doivent de prendre le pouls auprès de leurs collaborateurs beaucoup plus fréquemment qu’avant et ce, afin d’optimiser leur stratégie RH en continu. 

Cela implique de développer une culture du feedback en interne, grâce à des outils digitaux de remontée de feedback collaborateur comme Supermood.

Cela permet aux managers et aux RH de solliciter régulièrement l’opinion des collaborateurs sur divers sujets qui touchent à leur expérience collaborateurs (ex : télétravail, risques psycho-sociaux, management à distance, formation, QVT, etc.). En fonction des résultats, il est possible d’ajuster précisément les réponses aux besoins recueillis. 

L’écoute analytique est aussi un excellent moyen pour suivre en temps réel l’adhésion au changement, suite à la mise en place d’une mesure spécifique ou d’un changement de stratégie en interne. Un point important puisque l’accompagnement au changement contribue, surtout à l’heure actuelle, à créer une expérience collaborateur de qualité.

Extrait du guide « Comment fédérer ses collaborateurs en contexte de changements et d’incertitudes« 

Enfin, plutôt que d’envoyer des sondages annuels interminables et ennuyeux, auxquels les collaborateurs répondent à la va-vite, il vaut mieux envoyer régulièrement des formulaires de feedback courts, confidentiels et ludiques, comme la solution de feedback.

En plus, ce type d’outil permet aux RH et managers de réaliser des campagnes de sondage simplement depuis une plateforme ergonomique, puis de visualiser les résultats obtenus sur le vif, grâce à des rapports clairs et précis générés automatiquement.

Conclusion

Pour éviter des pertes financières liées au désengagement des salariés dans ce contexte instable, il est urgent de réinventer l’expérience collaborateur, en mettant l’accent sur une communication “bottom-up”et agile.

Cela permettra d’avoir une meilleure connaissance des attentes des collaborateurs, de mieux y répondre, et donc de développer leur engagement et de les fidéliser.