PME & ETI : Quels sont les enjeux prioritaires d’alignement entre DG et DRH ?

Pour les entreprises familiales et autres structures de taille moyenne, la crise liée au Covid-19 a impliqué des transformations profondes qui ont renforcé leur vulnérabilité. 

Pour rester à flot, les PME et ETI doivent donc faire preuve d’une agilité que seul un équilibre parfait entre DG et DRH permet d’assurer. Une culture du feedback correctement maîtrisée s’avère essentielle pour y parvenir.

Véritable tissu économique et social de la France, les PME et ETI sont aussi celles qui ont le plus souffert des effets de la crise. Pour demeurer compétitives face à une baisse des prix, elles ont dû réduire leurs coûts et gagner en productivité tout en manœuvrant confinement, télétravail et distanciation sociale. 

L’engagement des salariés a ainsi été mis à rude épreuve. Pour s’assurer l’adhésion des équipes, DG et DRH doivent œuvrer de concert en alignant parfaitement leurs enjeux. 

Flexibilité

Avec la généralisation du télétravail imposée par le confinement, la flexibilité conditionne le maintien de la productivité. Pour de nombreuses entreprises, c’est même leur survie financière et économique qui en dépend. Pour la DG, cette réalité se place naturellement au cœur de ses préoccupations. 

Pour la Direction RH, s’assurer que les collaborateurs sont à même de fournir le travail nécessaire pour y faire face à la fois en toute légalité et dans des conditions tenables demeure la priorité.

Supermood a mis en lumière l’importance d’une politique de télétravail optimisée et explicité l’utilité de sonder les employés sur leurs besoins grâce à des questions ouvertes et fermées afin de mesurer leur adhésion.

Culture d’entreprise et marque employeur

Les structures de taille moyenne sont en pleine réinvention. Les plateformes de marque employeur (Glassdoor, Great Place To Work, etc.) sont devenues un véritable symbole des évolutions du monde du travail et font de la culture d’entreprise l’un des meilleurs atouts pour favoriser l’attractivité et la rétention de talents.  

Aujourd’hui plus que jamais, les Millennials, qui représentent désormais à eux seuls la moitié de l’effectif, souhaitent voir une évolution du monde professionnel. Flexibilité, droit à la déconnexion, prévention des RPS et préservation de la santé mentale, diversité, inclusion, ou encore mission de l’entreprise font partie des sujets sur lesquels les directions sont attendues. 

La crise le démontre une nouvelle fois : DG & DRH sont les portes-paroles des PME & ETI. 

Pour construire une politique de marque audacieuse et cohérente et développer la résilience des sociétés face à la crise, les DG et DRH doivent présenter un front commun et se faire les porte-paroles des PME et ETI. Sonder le moral des collaborateurs et établir une comparaison avec des entreprises de taille similaire peut participer de cette démarche. 

Cliquez sur l’image pour télécharger l’étude de cas Grant Thornton France

Productivité et agilité

Le feedback collaborateur sert de base au soutien des managers dans l’évolution de leurs rôles face à de nouveaux besoins clients et à la nécessité de former les employés à de nouvelles compétences. 

Sans prise d’information en temps réel, impossible de faire preuve d’agilité. Et sans l’adhésion des collaborateurs, aucune exécution ne peut être attendue. Telle est l’importance de la Culture du Feedback. 

Supermood permet d’obtenir ce feedback digital et de le mettre à profit. 

Communication 

Le contexte d’incertitude que les petites entreprises connaissent aujourd’hui peut conduire les collaborateurs à se sentir isolés.

Tantôt en manque d’informations concrètes et tantôt submergés par un trop-plein dans une phase évolutive déjà difficile, ils ont subi de plein fouet la cacophonie liée au déconfinement. 

Mettre en place une boucle de feedback permet de s’assurer que les informations circulent de manière agile. 

En phase de transformation, Candia travaille sur son expérience collaborateur avec Supermood

Soutien

Appuyés par des KPI d’engagement collaborateur analysés, les managers sont à même de faire appel à leur intelligence émotionnelle pour contribuer à prévenir les RPS. Munis des outils nécessaires pour procéder à une écoute constructive, ils peuvent mieux appréhender la recentralisation de leur rôle. 

Comme l’explique Judith L’Hermitte, DRH de Candia :

« Au Codir, tous les mois nous analysons les résultats aux sondages internes, notamment l’eNPS (employee Net Promoter Score). Nous rentrons dans le détail, avec des segmentations assez poussées, notamment sur les sites industriels. Supermood permet aux directeurs d’usines de savoir où cela pêche, d’agir et d’aller au contact des collaborateurs. »

Si vous souhaitez discuter de vos enjeux de management, de transformations ou d’engagement de vos équipes, n’hésitez pas à m’écrire, je serai ravi d’échanger avec vous sur LinkedIn ou par email : cedric@supermood.fr