Télétravail : l’importance d’une politique parfaitement optimisée

Lorsque le confinement a précipité et généralisé l’adoption du télétravail, les entreprises ont fait face à ce bouleversement avec beaucoup de ressort et de bonne volonté. À toute vitesse, elles se sont lancées dans une réorganisation permettant de parer au plus pressé.

Si le télétravail apparaissait comme un élément libérateur de l’énergie collective, sa généralisation a fait prendre conscience aux entreprises de ses limites. 

Beaucoup l’ont immédiatement adopté comme un remède à tous les maux sans prendre le temps de sensibiliser leurs équipes à ses spécificités, semant parfois de la confusion, voire des frustrations. Fortes de ce constat, les sociétés françaises s’interrogent sur la transformation digitale comme réponse à des problèmes qui, jusqu’à la pandémie de coronavirus, demeuraient insoupçonnés. 

Impact-covid19-confinement-travailleur

Le télétravail : nouveau normal ? 

Pour de nombreuses entreprises, le confinement n’a pas été synonyme d’arrêt des activités. Avec la multiplication des outils informatiques dans les bureaux ces dernières années, l’expérience collaborateur était déjà moins dépendante du lieu lui-même qu’auparavant. Ainsi, pour répondre à l’urgence de la crise sanitaire, la grande majorité des organisations s’est tournée vers des solutions en ligne. 

Cependant, vous aurez peut-être constaté certaines conséquences liées au brusque bouleversement des habitudes, sans réellement comprendre leur origine. Les outils qui caractérisent le télétravail ne sont-ils pas en grande partie les mêmes que ceux que les employés de bureau utilisent au quotidien ? La réponse se trouve dans la réorganisation importante que le travail à distance exige. Le niveau de flexibilité requis, notamment, s’avère difficilement comparable. 

Impulser le télétravail passe donc par la prise de conscience de sa pertinence en dehors de l’obligation sanitaire. N’hésitez pas à mettre l’accent sur sa valeur intrinsèque auprès de vos collaborateurs.

Au bureau, les collaborateurs sont plongés dans un environnement de travail propice aux échanges et à un fonctionnement organique de leur équipe. Par ordinateur et téléphone interposés, en revanche, les codes de communication sont entièrement renversés. L’impact des multiples distractions présentes à la maison, quant à lui, ne devrait pas être sous-estimé non plus. La combinaison de ces différents facteurs peut même, s’ils ne sont pas maîtrisés, avoir des conséquences sur la santé mentale des collaborateurs

Impulser le télétravail passe donc par la prise de conscience de sa pertinence en dehors de l’obligation sanitaire. N’hésitez pas à mettre l’accent sur sa valeur intrinsèque auprès de vos collaborateurs. Il s’agit d’encourager une culture du digital visant à rendre celui-ci aussi naturel que possible. Les Français ne sont pas réfractaires à la transformation digitale en général ni au télétravail en particulier. Selon un sondage réalisé par Odoxa, 84 % des Français ayant fait l’expérience du travail à distance considèrent cette expérience comme positive

Cependant, il convient de souligner que la même étude indique une volonté de voir les entreprises proposer un accompagnement de meilleure qualité de la part de 94 % d’entre eux. Ils invoquent notamment des difficultés accrues à gérer l’équilibre vie professionnelle-vie privée, l’altération des liens sociaux et les risques de burnout. Ce feedback collaborateur doit être au centre d’une réflexion importante pour la direction et le management. Il peut aussi faire l’objet de discussions lors de négociations patronat/syndicats. 

Future of Work : implémenter le télétravail de manière durable 

Vous vous demandez sans doute comment faire en sorte que les collaborateurs s’approprient les principes et outils qui caractérisent le nouveau télétravail. Notons que, malgré une mouvance vers le digital antérieure à la pandémie de Covid-19, celle-ci lui est dorénavant largement associée dans les consciences. Veillez donc à détacher les deux notions et à souligner la pertinence du travail à distance au regard des objectifs de votre société. 

Pour cela, ne traitez pas la période du confinement comme un tabou, même si celle-ci a mis en lumière certaines difficultés. Au contraire, vous disposez désormais du recul suffisant pour interpréter les obstacles rencontrés et pour réfléchir aux points à améliorer afin de garantir une implémentation réussie sur le long terme.

Définissez une politique de télétravail claire en détaillant les raisons de sa mise en place.

Vous pourriez par exemple décider d’une seule application à employer pour le partage de document si les envois par email ont posé des problèmes. Si, en revanche, c’est la communication elle-même qui a été compliquée, envisagez de tester différentes solutions de gestion de projet en insistant sur l’importance d’utiliser le chat, etc. 

Définissez une politique de télétravail claire en détaillant les raisons de sa mise en place. Vous pourrez y circonscrire toutes les conditions encadrant le travail depuis le domicile, y compris la fréquence (temps plein, nombre d’heures ou de jours par semaine), les modalités de régulation de la charge de travail ou encore le mode de correspondance et les plages horaires au cours desquelles le collaborateur peut être contacté.

Mettez en avant votre volonté de créer ensemble des conditions de travail favorables à tous. Pour ce faire, vous pourrez avoir recours à des micro-sondages afin d’encourager chacun à s’exprimer sur la question. 

Vers un engagement professionnel optimal 

Définir de nouvelles règles peut être vu comme une occasion de renforcer l’engagement de vos collaborateurs. En impliquant directement ces derniers dans des débats qui les concernent de près, vous instaurez un climat de confiance. Une telle approche permet d’éviter toute imposition et d’utiliser leur feedback pour créer des conditions de travail plus avantageuses.

Dès lors, on sort de l’équation négative qui associe le télétravail à un état de crise, on voit s’y dessiner de nouvelles perspectives. 

Cliquez sur l’image pour accéder au Replay du Webinar.

Les périodes d’évolution et de transformation sont éprouvantes pour les employés. Lors de la crise de 2008, par exemple, l’ajustement des entreprises s’est traduit par des mesures parfois vécues difficilement par les salariés.

Modulation du temps de travail, heures supplémentaires ou encore activité partielle, etc. De tels bouleversements ne sont pas sans conséquence. D’où l’importance de fédérer les collaborateurs autour des éléments de changement et de cimenter leur volonté d’opérer dans l’intérêt de la société tout entière. C’est sur cette subtilité que repose l’approche de Supermood, qui s’attache à placer l’humain au centre de la révolution digitale que nous connaissons aujourd’hui. 

Le travail à distance reflète à lui seul parfaitement cette vision d’un avenir où le leadership, en phase avec les aspirations et les talents de ses salariés, s’inspirera des premières pour dynamiser les seconds.

Le feedback collaborateur est au cœur de cette philosophie. Lorsqu’il est employé à hauteur de son plein potentiel, ce feedback permet d’agir sur plusieurs leviers d’engagement. Chacun d’entre eux contribue à cimenter le bien-être des salariés et leur volonté d’œuvrer dans l’intérêt de l’entreprise. 

Le télétravail se caractérise par un potentiel hors du commun. Apprécié à sa juste valeur et implémenté en tenant compte des besoins d’interaction entre les équipes ainsi que des contraintes pratiques auxquelles celles-ci doivent faire face, il révèle des atouts indéniables. Malgré les nombreuses difficultés actuelles et futures, faisons aussi de cette crise une circonstance opportune pour ouvrir un nouveau champ des possibles

Le travail à distance reflète à lui seul parfaitement cette vision d’un avenir où le leadership, en phase avec les aspirations et les talents de ses salariés, s’inspirera des premières pour dynamiser les seconds. À nous de nous emparer de cette puissante opportunité et de l’intégrer dans nos modèles pour mieux progresser ensemble.