fidéliser rh collaborateurs

Comment faire en sorte de fidéliser ses collaborateurs ?

Fidéliser ses collaborateurs est un objectif que partagent de nombreuses entreprises aujourd’hui.

Faisant face à un turnover toujours plus important, les sociétés françaises se tournent désormais vers les outils digitaux pour mieux maîtriser le renouvellement de leurs équipes.

Les aspirations personnelles et professionnelles des salariés connaissent des évolutions tout à fait normales et souhaitables. Au sein de toute entreprise en bonne santé, on peut ainsi s’attendre à observer un turnover qui, lorsqu’il est parfaitement optimisé, contribue à la pérennité de la société.

Nouvelles compétences, inventivité et dynamisme comptent parmi les avantages d’accueillir régulièrement de nouveaux talents. En revanche, moral en berne, absentéisme et désengagement doivent tirer la sonnette d’alarme. C’est là que fidéliser ses collaborateurs peut devenir crucial pour l’avenir d’une organisation.

Pourquoi vouloir fidéliser ses collaborateurs ?

Si les employés préfèrent s’aventurer vers de nouveaux horizons, pourquoi chercher à les retenir ? Tout d’abord, il convient de prendre conscience qu’un turnover anormal peut être le reflet d’une entreprise où les collaborateurs ne sont pas épanouis. Ne se sentant pas appréciés à leur juste valeur, ils finissent par abandonner leur poste.

Souvent reliées à des risques psychosociaux importants, ces problématiques RH peuvent par ailleurs coûter cher. Les processus de recrutement (diffusion des offres d’emploi, tri des candidatures, entretiens, négociations) s’associent aux conséquences d’un effectif modifié (productivité à la baisse, coûts de formation, procédures administratives) et ont des répercussions considérables sur la trésorerie.

Dans le contexte actuel, une entreprise est aussi robuste que la culture qui la caractérise.

Cela signifie que lorsqu’un sentiment de mal-être règne parmi les collaborateurs, la volonté des individus de contribuer au bon développement de l’organisation est réduite à son minimum. Et, sans implication personnelle de la part des travailleurs, la productivité et, in fine, le succès de la société est fortement impacté.

Fidéliser ses collaborateurs ne veut donc pas uniquement dire les faire rester par souci d’économie immédiate. Il s’agit plutôt de cimenter leur sentiment d’appartenance pour créer une entreprise où chacun se réjouit de concourir à la croissance harmonieuse de l’ensemble.

Responsabiliser les équipes pour mieux fidéliser ses collaborateurs

Prouver aux collaborateurs que le management et la direction leur font confiance en leur déléguant des responsabilités renforce leur prise d’initiative et, par là même, leur attachement à l’entreprise.

Impliqués de manière personnelle, ils se rangent naturellement aux côtés de la société pour laquelle ils œuvrent et voient leurs occupations prendre un sens plus profond, s’éloignant avantageusement de motivations purement alimentaires.

Rapport 48 bonnes pratiques
Cliquez sur l’image pour télécharger le rapport

Améliorer le cadre de travail de manière pertinente

Fidéliser ses collaborateurs passe aussi par la mise en place d’un environnement propice à leur bien-être.

Attention, cependant, à ne pas tomber dans le piège de leur accorder des « avantages » complètement indépendants de leurs réelles aspirations.

Un directeur juridique d’une organisation de plus 10 000 salariés évoque les adaptations du cadre de travail à l’ère post-covid

Installer un baby-foot alors que la majorité des employés regrette de ne pas disposer d’un espace à l’abri du bruit, par exemple, ne ferait que prouver le caractère irréfléchi de la démarche.

Celle-ci devrait donc s’inscrire dans une véritable volonté de promouvoir le bien-être au sein de l’entreprise. Pour ce faire, l’importance de sonder correctement les attentes des salariés ne devrait pas être sous-estimée.

Renforcer la communication et lui donner davantage de sens

Recueillir et analyser le ressenti des collaborateurs ne saurait s’envisager comme une opération ponctuelle si l’on souhaite rendre les données récoltées réellement actionnables. C’est notamment là que la digitalisation prend tout son sens, car elle permet d’inscrire l’analyse et l’interprétation des informations dans la durée par le moyen de micro-sondages réguliers.

C’est ce que propose la solution Supermood, qui s’appuie sur l’intelligence artificielle pour consolider le lien entre RH et collaborateurs.

Véritable baromètre de l’engagement, l’outil offre à ces derniers la possibilité de s’exprimer et de voir leur participation contribuer à créer une entreprise qui leur ressemble au moyen d’une boucle de feedback parfaitement maîtrisée.

Célébrer l’individualité pour mieux cimenter le groupe

La diversité représente un point complexe pour de nombreuses entreprises qui, soucieuses promouvoir pluriculturalisme et égalité, en oublient parfois de faire le nécessaire pour fidéliser ces collaborateurs venus d’horizons différents.

Or, un sentiment d’aliénation peut vite survenir dès lors que l’individualité est niée au profit d’une identité de groupe construite sans réellement tenir compte de l’expérience et du talent unique de chacun.

Là encore, favoriser l’expression et l’interaction en continu renforce les rapports entre les employés qui peuvent alors évoluer vers les mêmes objectifs, mais à leur propre manière.

Ainsi, les talents sont nourris et s’épanouissent au contact les uns des autres, au sein d’un lieu de travail ouvert à tous et propice à l’implication de chacun.