qvt-post-covid-19

COVID-19 : comment repenser la Qualité de vie au travail (QVT) face à la crise ?

La crise sanitaire et économique du Covid-19 a rappelé aux entreprises à quel point la Qualité de Vie au Travail (QVT) était essentielle pour leur continuité d’activité. 

Alors que de nouveaux modes de fonctionnement et de communication se sont normalisés avec le confinement et le télétravail, il leur est indispensable de travailler en continu sur l’expérience de leurs collaborateurs. 

Comment adapter sa politique de QVT dans ce contexte actuel d’incertitudes et de transformations des organisations ?  

Cet article vous partage ses éléments de réponse, en cinq points essentiels.

1. La QVT, un enjeu de sécurité et de productivité en temps de crise

Avec la crise, l’humain est revenu au centre des entreprises, ce qui rend la Qualité de Vie au Travail (QVT) incontournable.  

Ce concept de QVT est d’autant plus incontournable qu’en réalité, ses premières origines remontent à la crise économique de 1929, soit la plus importante du XXe siècle. A l’époque, son premier théoricien, le sociologue et psychologue australien Elton Mayo, a ainsi pu déconstruire les mécanismes du taylorisme.

Ses résultats d’analyses ont ainsi accéléré des première prises de conscience fondamentales au sein des organisations : la prise en compte de l’humain dans les situations de travail, et la dimension non moins cruciale de la subjectivité des individus au travail.

Le sociologue et psychologue australien Elton Mayo (1880-1949), considéré comme le premier penseur de la Qualité de Vie au Travail (QVT).  

Aujourd’hui, à l’heure où de nombreuses incertitudes demeurent, que ce soit d’un point de vue sanitaire (gestes barrières, réouverture des bureaux, etc.) ou économique (menaces de licenciements, outsourcing, réinvention de modèles économiques, etc.), il est absolument crucial que les directions d’entreprise pensent la QVT et l’expérience collaborateur comme un enjeu central de sécurité et de productivité.

2. La QVT, un cadre de réflexion du management à distance

Durant toute la durée du confinement du 17 mars au 11 mai, les directions de nombreuses entreprises clientes de Supermood, de toutes tailles, ont régulièrement sondé de manière anonymisée leurs collaborateurs sur différentes dimensions de la QVT: 

  • Adaptation aux nouvelles organisations 
  • Conditions de travail 
  • Isolement
  • Moral & Anxiété 
  • Niveau d’information

Questionner régulièrement les collaborateurs sur ces différentes dimensions permet de maintenir le lien avec les équipes, mesurer à distance, en temps réel et en continu leurs besoins prioritaires.

Ainsi, cette mesure permet de détecter les signaux faibles sur le stress au travail, la prévention des risques psychosociaux (RPS), les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS), ou encore le burn-out en télétravail ou sur le terrain avec des conditions sanitaires risquées. 

A ce titre, il est important de se rappeler que toutes ces notions ont commencé à rentrer dans les conversations des directions et RH françaises il y a une quinzaine d’années, et que c’est en 2012 que syndicats et patronat commencent à s’asseoir autour d’une table pour négocier les termes de la QVT.

Ces négociations débouchent sur un Accord national interprofessionnel (ANI) signé le 19 juin 2013, plus précisément intitulé « Accord national interprofessionnel vers une politique d’amélioration de la QVT et de l’égalité professionnelle ».

Article 2 de l’Accord National Interprofessionnel (ANI) du 19 juin 2013.

Aujourd’hui ces différentes dimensions agrégées sont devenues une véritable fiche de route pour les équipes dirigeantes managers et RH qui veulent adapter leurs équipes aux transformations actuelles de leurs entreprises, et notamment la transition vers le management à distance et le télétravail généralisé.

Sondages internes digitaux Covid-19
Cliquez sur l’image pour lancer vos premiers sondages digitaux à vos équipes.

3. Télétravail, équilibre de vie, niveau d’information, les sujets de la QVT 2020

Ces dernières années, la QVT a permis aux entreprises d’interroger sur les évolutions du monde du travail et de l’expérience collaborateur. 

Ainsi, la crise du covid-19 et le confinement nous ont rappelé à quel point les sujets relatifs à la QVT, tels que le télétravail, la prévention des Risques Psychosciaux, l’équilibre “vie privé vs vie professionnelle”, ou encore la circulation d’information, étaient non seulement des enjeux de sécurité et de productivité, mais qui dépassent le simple cadre professionnel.

En 1981, dans le cadre d’un projet d’outil d’évaluation de la qualité de vie générale, l’OMS définit la qualité de vie comme la « perception que se fait un individu de sa vie à travers son contexte culturel et son système de valeur, en relation avec ses objectifs, ses attentes, ses préoccupations, ses normes. Il s’agit d’un concept large affecté, de manière complexe, par la santé physique de la personne, son état psychologique, son niveau d’indépendance, ses relations sociales et ses relations avec les aspects saillants de son environnement »

Ainsi, cette définition apporte une dimension subjective reposant sur une perception déterminée par un large ensemble complexe de facteurs.

Derrière le sujet de la QVT, il y a en réalité multitude d’enjeux complexes qui s’imbriquent : d’une part des sujets de société (ex: l’égalité professionnelle femmes-hommes, diversité et inclusion, l’équilibre professionnel-personnel, la mobilité, ou encore l’émergence du télétravail), d’autre part une réflexion profonde sur la culture du management qui a son impact sur la santé, le bien-être et la motivation des collaborateurs.

Les équipes de Supermood ont notamment pu le constater ces dernières semaine avec leur analyse de l’impact social de la crise sanitaire et économique sur la population active française. 

Résultats infographie impact covid19
Extrait de l’infographie Supermood « Impact social de la crise sanitaire sur la population active française« 

Partant, faire l’économie de cette multitude d’enjeux réduira vos chances de réussite de sortie de crise, car le dialogue social entre les différentes parties prenantes (direction, équipe RH, managers, collaborateurs, partenaires sociaux) de l’entreprise reste une condition essentielle pour y parvenir. 

4. La perception des collaborateurs, boussole d’une QVT adaptée au contexte incertain

Depuis plusieurs années, l’évaluation de la QVT est devenu un enjeu RH pour les entreprises, que ce soit pour sa marque employeur ou de rétention des talents, et la notion de “baromètre QVT” a fait son chemin, avec plusieurs modèles proposés au sein de l’écosystème RH.  

Ici, dans notre contexte incertain actuel, l’enjeu est ainsi de pouvoir modéliser en temps réel les particularités contextuelles de chacune des entreprises qui évoluent en permanence. 

Chez Supermood, nous avons la conviction qu’établir un baromètre QVT pertinent, qui puisse structurer un dialogue social efficace qui aligne les intérêts des différentes parties prenantes (direction, équipe RH, managers, collaborateurs, partenaires sociaux) de l’entreprise, doit passer par la prise en compte de la subjectivité de toutes ces parties prenantes, et notamment de la perception des collaborateurs.

Avec des modalités de reprise d’activité et les orientations stratégiques tributaires de nombreuses contraintes (sanitaires, économiques, juridiques, financières, sociales), disposer en temps réel de la perception des collaborateurs sur leur rapport au travail est indispensable pour construire des stratégies QVT qui fédèrent. 

Exemple de questionnaire QVT anonymisé envoyé aux collaborateurs.

C’est à ce titre que nous travaillons au quotidien sur une solution qui combine la puissance technologique d’une plateforme analytique d’écoute collaborateur qui peut s’adapter à n’importe quel enjeu d’entreprises, reprise d’activité inclus, et l’expertise d’accompagnement spécialisé en analyse data et en psychologie du travail

Cette solution peut ainsi donner les meilleures informations aux équipes dirigeantes pour construire le dialogue social le plus pertinent, en vue d’accomplir les objectifs de reprise d’activité. 

5. Le thème de la semaine de la QVT 2020 est « Les premières leçons d’une crise »

Pour marquer l’émergence de la QVT dans le monde du travail en France, l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (ANACT) créé en 2003 la semaine de la QVT. L’idée de cette semaine thématique est ainsi d’événementialiser la réflexion autour de la QVT avec une série de rencontres et d’annonces qui visent à partager le savoir et les ressources au sein de l’écosystème RH francophone.

Pour son édition 2020 qui se déroule du 15 au 19 juin, la semaine de la Qualité de Vie au Travail aura pour thème “Les premières leçons d’une crise” avec une multitude de contenus, études et événements sur différents sujets (adaptation au télétravail, dialogue social, préventions, etc.)

Retrouvez les dans notre “Journal de la QVT” quotidien à paraître à partir du mardi 16 juin 2020.